Prochains workshops de découverte du corps en mouvement et ses potentialités. Approche BMC©

Nous annonçons avec joie nos prochains workshops axés sur l’approche du Body-Mind Centering© pour le plaisir de l’exploration et la découverte du corps vivant et des ses potentialités ! Voici le programme :


22-23 Janvier L’ESPACE FLUIDE 

Deux jours d’exploration du mouvement dans ses différentes qualités fluides et leur déploiement dans l’espace. 

26-27 Mars: L’ESPACE CONTENANT

Les organes comme support du mouvement et de son expressivité : présence et puissance du contenu et du contenant. Le cœur et le poumon, quel binôme fantastique! 

28-29 Mai : LIER, RELIER, CONNECTER DANS L’ESPACE

Expédition dans le monde des ligaments et du fascia en mouvement, un voyage qui va du détail à l’ensemble et vice versa. 

Ces workshops seront conduits par Federica Antonelli et Alice Maffi, co-fondatrices d’Emòvere
Langue fr (avec possibilité de traduction en anglais)

INFOS PRATIQUES :
Tarif par we : 120€, Tarif pour les trois we : 320€+10€ de cotisation à l’asbl 
Lieu : Le Grand Studio 
29 rue de Menin
B-1080 Bruxelles, Belgique
Accès : Ligne 2 & 6 : Station Osseghem, Ligne 1 & 5 : Station Étangs-Noirs
APPORTER UNE TENUE SOUPLE ET CONFORTABLE ET UNE COUVERTURE OU CHÂLE ET/OU TAPIS DE YOGA
Procédure d’inscription :
Pour réserver votre place merci d’écrire à Bérengère Dadre berengere.dadre@gmail.com. Un acompte de 60€ vous sera demandé, ensuite l’entièreté du prix devra être réglé au plus tard la veille du premier jour de stage sur le compte de l’asbl Emòvere : BE45 5230 8093 8289 
En cas d’annulation de notre part, l’entièreté du tarif vous sera remboursé.

Pour plus d’infos n’hésitez pas à nous contacter.

Projet « Saisons » : un journal à écouter, des ateliers à vivre ensemble

Deux mois sont presque déjà passé depuis la conclusion des premières deux phases du projet Saisons mais les images de ces temps de recherche et puis -surtout- des ces rencontres, nous habitent encore. Pour en dire un peu plus, nous partageons ci-bas le témoignage de Laure Tétart, éducatrice du Home SL, qui a suivi et accompagné le projet tout au long. De plus, si vous désirez prendre un temps (ou plusieurs temps) d’écoute pour découvrir les premiers quatre podcasts que nous avons réalisé dans le cadre de ce projet : https://soundcloud.com/user-4300971/sets/journal-de-saisons

Témoignage :

Au troisième étage du Home St-Lambert, comme dans un perchoir entouré d’arbres que l’on aperçoit par les fenêtres, Alice et Pauline proposent un temps suspendu où chacun se reconnecte à la beauté des saisons, présentée avec toute sa force et sa fragilité, sensible, belle et intelligente. 

Pour introduire les thématiques qui ont inspiré les épisodes de « Journal des Saisons », podcasts créés préalablement et offerts à l’écoute à la suite des rencontres, Pauline et Alice viennent à plusieurs reprises avec des trésors de la nature, des extraits de lectures, des objets, pour commencer à échanger, partager des sensations, des souvenirs. Ces premières rencontres brèves invitent les résidents à s’éveiller ensemble, s’émerveiller, partager… s’amuser.

Alice et Pauline ont cette façon de présenter chaque chose comme une merveille et elles leur accordent un temps noble, qui permet de les approcher; cette invitation apporte énormément aux résidents. Je les vois se détendre, s’ouvrir et s’alléger; c’est très réjouissant et important.

Dans un second temps, six rencontres sous forme d’ateliers plus longs se sont enchainées pour offrir la possibilité de vivre les saisons à travers l’expérience du corps en mouvement ainsi qu’à travers la créativité manuelle.

J’ai été agréablement surprise de voir comme chacun s’est engagé librement et en confiance dans l’expression de soi. Ce n’est pas une démarche à laquelle les résidents sont habitués, tout au moins pas dans cette dimension; et la perte de certaines capacités peut générer parfois un manque de confiance en soi et de sécurité intérieure.

Pauline et Alice ont proposées un cadre souple, accessible et bienveillant qui leur a permis d’oser s’exprimer et d’y prendre du plaisir.

Dans les mouvements empruntés, chacun vit l’expérience d’aller plus loin, en lien avec son corps et avec les autres.

Au son de la musique, G. fait rouler la balle sur ses bras, sur ses mains, son ventre… Ce n’est pas toujours évident pour lui de vivre avec les limites imposées par son côté droit qui est paralysé.

Ici, il prend plaisir à parcourir son corps avec la balle, il se concentre sur les bonnes sensations. G. semble aussi porté par le groupe et profiter de ce regard aimant et bienveillant posé sur lui.

F. est de nature plutôt discrète et introvertie. C’est beau de la voir envoyer des rayons de soleil avec le haut de son corps et ses bras portés loin vers Alice et vers le groupe. On sent que cette expérience est inhabituelle pour elle et qu’elle est heureuse de vivre ce moment. 

Avec Alice et Pauline, on sort de sa zone de confort, il y a de l’imprévu, du risque mais il y a aussi beaucoup de bienveillance et de croyance; et si on croit suffisamment en soi et en la vie, “tout est possible”.

Alice et Pauline nourrissent aussi cette confiance et cette rencontre entre les résidents. Elles les amènent à vivre des expériences sensorielles et créatives ensemble, prendre le temps d’être dans l’écoute de soi et des autres.

Lors de ce cycle d’ateliers, chaque résident a aussi créé son journal de saisons : un petit carnet créatif personnel fait de A à Z par eux mêmes. Pour cette partie créative aussi, Pauline et Alice posent un cadre et laissent toute la place à l’expression libre des résidents. Du matériel judicieusement choisi est mis à leur disposition: des mots, des feuilles de textures et de motifs différents, des images, ….en lien avec les saisons. Tout ce qu’il faut est là pour créer son propre journal.

La création de ce journal m’a permis de mieux connaître les résidents et ça m’a fait énormément plaisir de les sentir si proche d’eux-mêmes. Bien souvent, s’ils se plaisent au Home St-Lambert, ils regrettent leur maison et une certaine liberté de choix.

Dans un élan spontané, chacun sentait et savait assez facilement choisir ce qui lui correspondait le mieux comme saison, fleur, couleur… et j’avais l’impression de rentrer chez eux, au plus prêt de qui ils sont.

M. me raconte qu’elle a choisit de représenter l’hiver dans son journal car chaque année, toute sa famille se réunissait chez elle pour noël et elle adorait ce moment. J. aimait pour sa part énormément regarder les oiseaux dans son jardin, alors elle a choisi de coller des images avec des oiseaux. G. a concocté un journal qui ressemble à un carnet d’aventure. Il était facteur et il rêvait d’être géographe. A travers ce journal, chacun revit ces petits plaisirs personnels.

Le rythme des ateliers était soutenu car nous nous voyions deux fois par semaine. Au départ, ça demandait un petit effort de la part des résidents pour suivre la cadence. Très vite, le rendez-vous avec Alice et Pauline est devenu un incontournable et chacun y allait avec un bel élan. 

Merci Alice et Pauline pour ces beaux moments de détente, de rire et de découverte que vous avez fait vivre aux résidents !

Au plaisir de vous retrouver autour d’un autre projet!

Laure Tétart

Saisons a été co-créé par Alice Maffi, Pauline Brouyaux et Emanuel Goanano, en collaboration avec le Home SL, subventionné par la FWB et soutenu par le CC Wolubilis de Woluwé St Lambert (1200 Bruxelles).

Un dossier de présentation pour proposer le projet Saisons à d’autres Homes (temps d’écoute et cycle d’ateliers en lien avec les podcasts) est disponible sous demande, n’hésitez pas à nous contacter.

PROCHAIN WORKCHOP Body Mind Centering© pour chercheurs et artistes dans le domaine du corps, thérapeutes, professionnels de la santé et de l’éducation à Bruxelles.

AUX ORIGINES DU MOUVEMENT

Un voyage aux origines du mouvement depuis le monde aquatique au monde terrestre, à travers l’exploration des schèmes du développement moteur et la découverte des organes et du squelette en mouvement pour soutenir l’expression et la danse.
Tout au long de ces deux jours, nous alternerons les moments d’expérience corporelle avec des moments d’échanges verbaux.

Workchop conduit par Federica Antonelli et Alice Maffi, co-fondatrices d’Emòvere : https://emovere-asbl.org/fondatrices/
Langue fr (avec possibilité de traduction en anglais)

Dates : 5 juin (de 10h à 16h – pause midi comprise) et 6 juin (de 10h à 15h – pause midi comprise)Tarif : 100€ +10€ de cotisation à l’asbl

Lieu : Le Grand Studio
29 rue de Menin
B-1080 Bruxelles, Belgique
Accès : Ligne 2 & 6 : Station Osseghem, Ligne 1 & 5 : Station Étangs-Noirs

Conditions d’inscriptions :
Pour réserver votre place, merci de contacter Pauline Brouyaux :; paulinebrouyaux@yahoo.com en donnant votre nom et prénom, puis de verser un acompte de 50€ avant le 28 mai ou de payer l’entièreté du prix ( les 110€ devront être versés au plus tard la veille du workshop) sur le compte de l’asbl :
BE45 5230 8093 8289

PROJET « SAISONS » des capsules sonores et des rencontres autour du rythme, du temps, des cycles…

Grâce à la subvention de la FWB « un futur pour la culture » et aux partenariats avec le CC Wolubilis et le Home Saint Lambert de Woluwé St Lambert (1200 Bruxelles), le projet Saison montre petit petit sont bout du nez, après des mois de gestation ! Plusieurs capsules sonores sont en post-production dans les mains (ou plutôt oreilles) savantes d’Emanuel Gonano et demain Alice Maffi et Pauline Brouyaux iront introduire le projet au groupe de résidents qui le suivrons jusqu’à juillet. deux étapes au programme : 1) temps d’écoute des capsules (créées à partir des journaux intimes d’Alice et Pauline ainsi que d’autres interventions en poésie, chant, papote) pour les résidents, rythmés par des petits rdv avec Alice et Pauline en chair et os 2) six rdv d’ateliers conduits par Alice et Pauline où nous irons plus en profondeur de la thématique avec des propositions d’expression pour le groupe des résidents par le corps, la parole, l’art plastique. Emòvere est ravie de pouvoir poursuivre dans le sens des ses convictions : plaisir et imagination à travers l’ouverture des sens et le pouvoir du lien pour savourer toutes les étapes de la vie (en mouvement, car sans mouvement il n’y a pas de vie)!

« Journal de Printemps » – écoute et partage à distance – témoignage de l’éducatrice du Home

Via ce touchant témoignage de Laure Tétard – éducatrice au Home St Lambert- nous faisons un petit retours en arrière pour se souvenir du beau projet Journal de printemps, mené par Alice Maffi et Pauline Brouyaux et Emanuel Gonano pendant le confinement d’ Avril à Juillet 2020 :

« La vie s’est quelque peu arrêtée au sein du Home St-Lambert avec l’annonce du covid 19. Du jour au lendemain, les habitants ne peuvent plus voir leurs proches, ils doivent rester cantonnés à leur étage, sans possibilité de sortir à l’air libre ou si peu ; les activités ne peuvent plus avoir lieu non plus.

Cette situation les éloigne de ce qui les connecte à eux-mêmes et qui leur donne l’élan de vie: la famille, les amis, le contact sensoriel, sentir le soleil, sentir la main d’un proche sur son bras, … ; et ils n’ont pas la liberté de choisir.

Ce sont aussi les souvenirs du temps de guerre qui ressurgissent, par projection ; la préoccupation pour les proches, pour les jeunes générations quant à ce qu’il en sera de demain.

Ainsi, c’est toute la dimension sensorielle et affective qui est mise à mal.

Nous sommes en mars dernier et ça durera de nombreuses semaines, pour s’alléger quelque peu par la suite.

C’est bien difficile pour certains de garder la tête haute dans ces circonstances, difficile de prendre du recul par rapport à son existence, là, ici, maintenant. Le corps et l’esprit se ferment et laissent place parfois à la tristesse et au désespoir.

Entre tout ça, il y a des éclaircies apportées par quelques belles rencontres….

Alice Maffi, créatrice relationnelle, connaît la maison pour y avoir déjà mené deux projets intergénérationnels avecs, Federica Antonelli(avec qui elle co-dirige l’asbl Emòvere) et Emanuel Gonano à l’enregistrement et à l’arrangement sonore.

Alice m’a rapidement contactée pour prendre des nouvelles des résidents et voir comment elle pouvait contribuer à leur apporter du bien-être, comment être là pour eux et avec eux.

Cette fois, ce sera un projet en duo avec Pauline, créatrice également, et toujours Emanuel au son.

Comment permettre aux résidents de maintenir le contact avec les autres, avec la nature, avec l’en-dehors de leur “bulle” ? La donne était la suivante: si l’enceinte de la maison de repos fait barrage avec le monde extérieur, alors faisons entrer le beau, la vie à l’intérieur, en usant de perspicacité.

De là sont nées la création de cinq capsules sonores intitulées “Journal de Printemps”, en parallèle à trois rencontres en chair et en os “aux fenêtres”.

Nous sommes au printemps, la nature se réveille, elle est comme un spectacle qui met nos sens en éveil, si l’on prend le temps de s’arrêter dessus. Et justement, Alice et Pauline ont plus de temps pour en profiter. Avec générosité, sensibilité, douceur et créativité, elles nous racontent leur quotidien au contact de la nature, avec leurs proches, à partir aussi de textes d’auteurs, toujours sur la nature. La nature, c’était justement le thème du précédent projet “Tu es une force de la nature”. Ce nouveau projet s’annonce avec évidence, comme une suite.

Le propre du vivant c’est de ressentir, ce qui nous rend plus “fort”. Alice et Pauline nous livrent leurs impressions, leurs sensations, leurs réflexions et nous voilà partis dans un voyage où tous les sens sont mis en éveil à partir du “beau”. Car… elles ont toutes les deux ce talent de (re)donner aux petites choses de la vie leur juste dimension… et l’on s’émerveille, on se rappelle, on s’émeut.

Je revois une dame couchée dans son lit, affaiblie moralement et physiquement par le confinement. Je lui propose d’écouter “Le journal du Printemps”. Elle accepte. Sa voisine d’en face nous rejoint à la porte de la chambre; deux, trois autres prennent place assises sur une chaise, dans le couloir. 

J’appuie sur le bouton “on”. Progressivement, les corps se redressent et se détendent, il y a des sourires aux lèvres. Certains lèvent les yeux pour voir le film de ce qui se passe. A d’autres moments, la tête est penchée vers l’avant, les yeux parfois fermés, pour encore plus s’imprégner du voyage proposé.

Hmmm c’est bon de goûter une fraise sucrée, de sentir le parfum des fleurs, d’entendre les pas dans la nature, la pluie ; imaginer les feuilles sur les arbres…Entendre Nila et Zoé chanter le printemps, s’attendrir et s’égayer de leur spontanéité, de leur vivacité… Se laisser aussi porter par la musique qui s’entremêle aux textes.

La chanson tant connue des résidents “Cerisier rose et pommier blanc” passe, alors certains chantent, frappent dans les mains.

Parfois aussi ressurgit la trace d’une odeur, d’un son, d’une voix, d’une époque. Là se sont des hochements affirmatifs de la tête qui se manifestent, un échange de regard pour partager le souvenir d’une expérience vécue, qui est “familier”. Tout, la voix, le regard, les gestes de résidents me semblent plus affirmés, avec une plus grande présence à soi et aux autres.

En ces temps, mes moyens étaient limités pour mener à bien ma fonction d’éducatrice, avec toutes les mesures de sécurité. Mais aussi, car il y a beaucoup de personnes qui vivent au Home St-Lambert. Il fallait se réinventer sur le champ et répondre aux besoins élémentaires des résidents d’abord, suppléer tant bien que mal au manque des proches.

Avec mon téléphone et un mini baffle, je voguais de petits groupes en petits groupes; tantôt à l’entrée d’une chambre, tantôt dans un salon ou dans le fond d’un couloir.

Cette alternative m’a libérée d’un poids, car j’avais là le sentiment de pouvoir remplir ma mission d’éducatrice: apporter du plaisir aux résidents.

Entre moments d’évasion et reconnection à soi, les résidents ont pu sortir quelque peu de leur tristesse, de la solitude, de leurs soucis. “Le journal de Printemps” à mis du baume au Coeur et a eu un effet quelque peu libérateur.

Encore un grand merci à vous, Alice, Pauline, Emanuel, Nila et Zoë.

Laure Tétard , juillet 2020  »

Un article sur ce projet vient également de sortir sur le journal Sorties de Wolubilis.

Si vous êtes curieux d’écouter, la première la cpsule est en accès libre ici : https://soundcloud.com/user-4300971/journal-du-printemps-capsule-1

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’infos

Tu es une force